Paris Fashion Week SS21 : Une nouvelle façon de défiler

Cette saison, une nouvelle façon de défiler est imposée : masques, gel hydroalcoolique à foison et distanciation sociale sont les nouveaux invités des shows Printemps-Été 2021. Afin de les respecter, les Maisons ont fait part de créativité : le maître mot de cette fashion week. Une semaine de la mode avec un air poétique, car aucun virus ne semble anéantir la magie de la mode. 

Des défilés hybrides : le phygital

Cette saison, on réinvente les défilés avec une présence de spectateurs hybride : le phygital, moitié physique, moitié digital. Une nouvelle façon de fonctionner sublimée par Olivier Rousteing, directeur artistique chez Balmain qui arbore 60 écrans d’invités virtuel passant de Kris Jenner à Vanessa Friedman et Anna Wintour. 

Avec 19 défilés au lieu de 75 habituellement, la distanciation sociale et les mesures  sanitaires sont de mise : on distribue des masques et on réduit la listes d’invités. Chez Chanel, on reçoit 500 invités au lieu de 2000 et chez Dior 350 au lieu de 1500. Chez Acne, avec 140 invités au lieu de 400, on accédait au show découpé en quatre sessions (chacune regroupant 35 personnes). Afin de pallier l’absence des spectateurs physique, la haute-coutre ne cesse de faire preuve d’ingéniosité et exploite le numérique et les réseaux sociaux avec brio. Le défilé Dior est diffusé en direct sur la plateforme TikTok et rassemble des milliers de spectateurs. En cette pandémie mondiale, les réseaux sociaux sont plus présents que jamais dans la haute couture, affichés comme de véritables alliés afin de présenter notamment les collections des Maisons qui ont renoncés à leurs défilés cette saison. 

Look Chanel ss21
Look Chanel ss21
Look Vuitton ss21
Look DIOR ss21

À l’ère de la pandémie mondiale, qui a considérablement changé notre façon de vivre, une transformation de la mode et de ses concept se dévoile. 

Chez Dior, Maria Grazia Chiuri présente des pièces faciles à porter et confortables afin de rester dans l’actualité du télétravail sans oublier pour autant les jupons transparents, les vestes ceinturées, les broderies de perles, les ponchos hauts en couleurs et le motif tie and dye. Les tissus sont fluides et les pièces amples. « Dior for Zoom » commente Loïc Prijent. 

« Je voulais que ce soit très joyeux, coloré, très vivant aussi » déclare Virginie Viard, directrice artistique chez Chanel qui présente une collection avec des tenues qui s’adaptent à chaque situations du quotidien. Une ode aux codes Chanel : le tweed, le noir et blanc, le logo, des éléments dont on ne se lasse jamais. Un défilé décoré des lettres CHANEL, rappelant le signe d’Hollywood, qui a été pensé afin de retranscrire la relation qu’entretient Chanel avec le cinéma, et plus particulièrement ses actrices. Nous retrouvons le rose Chanel qui orne les ensembles, les vestes, les tops et un pantalon évasé mais découvrons aussi les imprimés Chanel en néon, les robes d’inspiration bohème à volants, les mini sacs, les bermudas. 

Nicolas Ghesquière, qui présentait sa collection à La Samaritaine, ose et franchit la limite des genres en présentant des vêtements suspendus entre deux genres, qui dépassent l’idée de catégories en s’adaptant tant au féminin qu’au masculin. La robe du soir patchwork se transforme en t-shirt, une veste fait office de robe : « Le gender fluid, c’est d’autant plus important aujourd’hui, quand on voit comment le vêtement peut être au centre des débats sur ce qu’un homme ou une femme doit porter » précise le directeur artistique de la Maison.

Look Chloé ss21
Look Chloé ss21
Look Isabel Marant ss21
Look Isabel Marant ss21

Chez Chloé, trois écrans géants sont au milieu de la scène, filmant les mannequins aux abords du lieu du défilé, elles téléphonent, flânent à coté de la Seine et elles se mêlent aux Parisiens, rejoignant petit à petit le show. « Je voulais tester un nouveau format plus authentique, plus spontané, plus lent. Laisser une part d’improvisation », explique Natacha Ramsay-Levi. Nous nous projetons aisément dans silhouette Chloé, conçue pour le quotidien. 

« Au départ, honnêtement, je ne voulais pas faire de défilé cette saison, déclare Isabel Marant. Et puis, je me suis dit qu’on pouvait réfléchir à quelque chose d’un peu différent de d’habitude ; il ne s’agissait pas de faire comme si de rien n’était, mais pas de tomber dans la déprime non plus. Je voulais un moment festif, plein d’énergie et d’optimisme. » Chez Isabel Marant, on retrouve un esprit années 80 : blazer oversize, mini jupes et mini shorts, pantalons larges en cuir… le tout dans des couleurs vives, à paillettes et métallisés. 

Sur scène, nous découvrons les danseurs du collectif La Horde qui prennent part à un show controversé : trente danseurs sans masques, dansent à plusieurs sans distanciation. Un show exceptionnel dans une bulle déconnectée de la réalité.

Collectif La Horde au défilé Isabel Marant

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. carrie4myself dit :

    Merci pour cet article!!! Faut rester vigilant tout en se protégeant 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s