Mes études : la licence LEMA à Paris-Sorbonne

ma coqueetma house de macbook viennent d’Amazon (cliquez pour accéder au lien)

Il y a un an, je suis partie du sud de la France pour venir faire mes études à Paris, la licence LEMA (Lettres Edition Médias Audiovisuels) à l’université Paris-Sorbonne.

Je voulais faire un métier qui touchait à la mode, comme j’ai déjà dû en parler dans des articles précédents, cependant je ne savais pas vraiment dans quel domaine me diriger, étant donné que tout me plaisait : le design de mode, la création mais aussi l’aspect journalistique de la mode qui me plaisait beaucoup également, APB a choisi pour moi, et j’ai été acceptée à l’université Paris-Sorbonne en lema. C’est bien entendu une licence qui ne touche en aucun cas à la mode mais plus à l’aspect littéraire et journalistique.

Pour commencer, la licence LEMA est vraiment une licence basée sur les lettres et la littérature française, il est vrai que le terme « édition médias audiovisuels » peut porter à confusion car il ne reflète pas vraiment la licence en elle-même, avant de commencer cette licence je ne pensais pas qu’elle était tant basée sur la littérature française, je pensais que nous ferions plus de cours sur les médias, ce qui m’intéressait surtout à la base, et en réalité, au début je n’aimais pas vraiment la licence, trouvant que c’était trop basé sur les lettres et puis au final ça ne m’a pas énormément dérangé. C’est surtout une licence de lettres classiques avec un cours en plus appelé « enseignements professionnalisants » qui traite du journalisme, les médias et qui peut (au choix) aussi traiter de l’histoire du livre et de l’édition durant seulement un semestre la deuxième année. On a un cours sur les médias/journalisme tout les semestre, mais ce n’est pas le cas pour l’édition et surtout l’audiovisuel, regardez bien les ue pour ne pas être surpris.

Au premier semestre, on a 5 heures de littérature du XIX et XXème siècle où on étudie deux oeuvres et où on a aussi 4 heures de grammaire et histoire de la langue, d’ailleurs je ne m’attendais pas du tout à avoir cette matière : la grammaire, parlons-en ! c’est un peu le cauchemar de beaucoup en lema haha, au final c’est pas si horrible que ça, c’est un peu comme les maths de la langue : il suffit juste de comprendre et ça devient plutôt cool ! Pendant le premier semestre nous avons par exemple étudié l’alphabet phonétique, on a du l’apprendre et savoir le transcrire ; la linguistique et la grammaire au deuxième semestre deviennent vraiment plus compliqué. Il y a un cours basé sur la culture latine, ce qui m’a énormément intéressée lors du premier semestre, on apprend comment fonctionne une famille, à Rome, le mariage, la politique romaine et j’ai trouvé ça assez enrichissant niveau culture générale. Il y a aussi histoire de la culture occidentale, clairement un cours de littérature où on étudie seulement des textes basés sur des mythes. (maj 2e année) La grammaire prend un tout autre tournant durant la deuxième année, où on fait plutôt de la stylistique, qui reste toujours dans la plupart des cas la matière la plus détestée, il faut s’accrocher !

Au niveau de l’enseignement professionalisant, au premier semestre nous avions le choix entre journalisme ou techniques et langage des médias, j’ai choisi journalisme et j’ai été un peu déçue : on étudiait surtout l’histoire du journalisme au XIX siècle, et le journalisme dans la littérature : je ne m’y attendais pas. En revanche au second semestre nous avions encore le choix entre médias et communication ou technique et langage des médias, et cette fois-ci j’ai choisi médias et communication et je n’ai pas été déçue, j’ai eu une prof géniale qui nous faisait vraiment des cours très intéressants, on a vu le travail d’un journaliste, de quelle façon fonctionnent les médias, et à la fin du deuxième semestre on a du rendre un travail ou nous pouvions travailler au choix sur une série ou des sites imposés et j’ai travaillé sur la série do not track, c‘est très intéressant et je vous conseille vraiment de regarder tout ça, ça nous en apprend beaucoup sur internet et les médias. (maj deuxième année) Au troisième semestre, on a un cours appelé « médias et communication » qui est en réalité, « philosophie des médias et de la communication », en effet, les intitulés sont souvent trompeurs à la Sorbonne. Je vous avoue que j’en n’ai pas du tout apprécié ce td, ou nous n’étudions pas réellement les médias mais des textes du 19 et 20e siècle, en revanche le cm était super ! J’ai re-tenté l’expérience au quatrième semestre et j’ai repris journalisme, j’ai beaucoup apprécié ce cours qui traitait sur journalisme actuel, de la BD… Rien à voir avec les cours de journalisme de première année !

Au niveau de l’emploi du temps, c’est à vous de le faire, pour vous donner un exemple ma semaine se finissait mercredi soir, c’est un peu le but de pleins de gens : concentrer ses cours sur le début de semaine pour avoir un long week-end ! Nouvelle à Paris c’était donc génial pour 1 : rentrer chez moi le week-end et 2 : découvrir Paris. J’ai par contre compris que c’est une licence où il faut vraiment bosser chez soi, lire les livres, faire des fiches, vraiment étudier les différents aspects car c’est vrai que perso la vie parisienne m’a un peu emporté et je ne me suis pas mise directement au travail haha..

(maj 2ème année) J’ai reçu beaucoup de questions à propos de ce type d’emploi du temps : oui, pour l’instant j’ai réussi à concentrer tout mes cours en début de semaine pour ces quatre premier semestre, à part le troisième ou j’avais une heure de cours le jeudi matin, rien de dramatique !

Je reçois également plusieurs questions à propos de l’organisation, si il est possible de faire d’autres activités à côté : comme dit plus haut: j’arrive à avoir cours seulement du lundi au mercredi (et sans charger mes journées en  faisant du 8h-20h), nous n’avons donc relativement pas beaucoup de cours. De plus, la charge de travail n’est pas énorme : on a en moyenne 2 ds par semestre avec parfois un dm à rendre. Vous l’aurez compris, on ne croule pas sous le travail, même si il ya tout de même du travail personnel à faire.

Conseil : dans l’ue 5, nous avons un crédit libre : c’est à dire que nous pouvons choisir un cours parmi d’autres. Il ne faut pas oublier que cet UE est coef 4 ! Choisissez donc bien, en première année j’avais pris « histoire de l’archéologie de Rome » et « Mythologie grecque », respectivement latin et grec (ils ne  proposent pas forcément que des cours de langues, c’est juste l’intitulé, et quand on clique sur « latin » ou « grec » une multitude de cours s’affiche), donc des cours qui me semblait très intéressant ! Quelle erreur! Ces cours sont souvent destinés à des étudiants en histoire de l’art et archéologie par exemple, qui suivent ces cours en parallèle avec d’autre cours relatif à celui-ci, en bref il est très difficile d’obtenir plus de 10 pendant ces cours. Mais détestant les cours de sport à l’école, je ne voulais pas prendre sport. J’ai eu tord, en deuxième année j’ai pris danse et j’ai eu 18, ce qui a bien remonté ma moyenne! De plus, énormément de cours sont proposés tel que self-defense, patinage artistique, yoga… il y a vraiment de tout, et ces notes remontent la moyenne ! 

Les matières se renouvellent chaque semestre, on a l’impression de vivre deux années scolaire en un an tant elles sont différentes ! En règle générale deux matières ne changent pas : Littérature et grammaire, seul le contenu change et évolue. Concernant l’anglais, en effet l’anglais n’est pas obligatoire, vous pouvez choisir une autre langue espagnol ou même russe si vous voulez, beaucoup de langues sont proposées. Pour vous laisser une petite idée je vous laisse avec les enseignements du premier semestre

Capture d’écran 2018-09-03 à 11.45.08.png

Pour les évaluations et les examens finaux, la plupart sont en contrôle continus, c’est à dire que les notes que vous aurez tout au long du semestre formeront une moyenne qui sera votre note pour le semestre. Au premier semestre seul grammaire et littérature ont un partiel, et si vous avez une meilleure moyenne (au dessus de 10) au contrôle continu il font la moyenne des deux ! Et par la suite, seul littérature comporte un partiel. C’est donc avantageant car notre semestre ne repose pas seulement sur une seule note. 

(maj 2e année) Pour répondre au reste de vos questions, les deux premières années de licence se déroulent dans l’annexe boulevard Malesherbes dans le 17è (c’est un quartier plutôt calme et agréable) et la dernière année dans le 5è, en Sorbonne mère.

Concernant le CELSA, l’école de journalisme et de communication de La Sorbonne, il est possible d’y entrer via voie interne, c’est à dire sans passer le grand concours écrit et seulement les oraux, si vous avez 12 de moyenne aux 3 premiers semestres. Il vous sera donc possible d’entrer en troisième année de licence de communication et non de journalisme. Pour par la suite entrer en master de journalisme, il faudra passer toute les épreuves, à la fin de votre licence, étant donné que c’est un master, sans voie interne.

L’ambiance entre étudiants est bonne, dans mon année nous avons un groupe Facebook ou nous nous entraidons et nous partageons les cours, c’est vraiment cool !

si vous entrez en lema, ou alors que la licence vous intéresse,      n'hésitez surtout pas à me poser vos questions, je serais contente d'y répondre ! écrivez les en commentaires ou alors par mail           (marhyon@outlook.fr) ou sinon sur Instagram @mario.nMARHYON GIF

9 réponses sur « Mes études : la licence LEMA à Paris-Sorbonne »

  1. Coucou .. alors je viens de débarquer sur paris pour les études et je suis en L2 LEMA et en fait tout ce programme m’est nouveau puisque je suis une étudiante étrangère pouvez vous m’aider en me répondant sur quelques questions ? 😊

      1. Bonjour . je veux savoir si le module de linguistique et littérature occitane est étudié en français et est ce que ce n’est pas trop compliqué ?
        l’option SIAL espagnol est ce que le niveau A1 veut dire pour les débutants ou bien c’est un peu avancé pour quelqu’un qui na pas fait espagnol déjà ?
        Merci

      2. Pour le module de linguistique et littérature occitane je ne peux pas te dire si il est compliqué car je ne l’ai pas fait mais il est étudié en français et pour l’espagnol, le niveau A1 correspond bien au débutant 🙂

      3. Une dernière ces modules au choix de crédit libre pr le 2 semestre cest possible de changer et faire dautres ou je serai contrainte a les étudier tte l’année

  2. Bonjour, c’est un bon descriptif, merci. J’aurais souhaité savoir sur quel campus de la Sorbonne cette formation était enseignée ? Paris 5ème ou Paris 17ème ? Je suis un peu perdue dans les différents campus.

Répondre à véronique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s